Accueillir

Je partage avec vous aujourd’hui un bel et court extrait d’un auteur que j’aime beaucoup, Jack Kornfield :

« Le véritable devoir de la vie spirituelle ne se trouve ni dans des lieux éloignés ni dans des états de conscience sortant de l’ordinaire. Il prend place ici, dans l’instant présent. Cela exige un esprit bienveillant, prêt à accueillir d’un cœur sage, respectueux et bon tout ce que la vie nous présente. Nous pouvons saluer aussi bien la beauté que la souffrance, nos troubles, notre confusion, nos peurs et les injustices de ce monde. Honorer ainsi la vérité est le chemin de la libération. S’incliner devant ce qui est, plutôt qu’au pied d’un idéal, ce n’est pas nécessairement chose facile mais, quelles que soient les difficultés, c’est l’une des pratiques les plus utiles et louables.

En saluant les événements de notre vie, les chagrins, les trahisons, nous les acceptons et par cette démarche profonde nous découvrons que dans la vie rien n’est insurmontable ou inutile. Apprendre à rendre hommage permet de découvrir que le cœur détient plus de liberté et de compassion que nous ne pouvions l’imaginer. Le poète persan Rumi, sur ce sujet, s’exprimait ainsi :

L’être humain est un lieu d’accueil

Chaque matin un nouvel arrivant.

Une joie, une déprime, une bassesse,

une prise de conscience momentanée arrivent

tel un visiteur inattendu.

Accueille-les, divertis-les tous

Même s’il s’agit d’une foule de regrets

Qui d’un seul coup balaye ta maison

Et la vide de tous ses biens.

Chaque hôte, quel qu’il soit, traite-le avec respect,

Peut-être te prépare-t-il

A de nouveaux ravissements.

Les noires pensées, la honte, la malveillance

Rencontre-les à la porte en riant

Et invite-les à entrer.

Sois reconnaissant envers celui qui arrive

Quel qu’il soit.

Car chacun est envoyé comme un guide de l’au-delà.


Publicités